Jean Christophe Ansanay-Alex, l’insulaire lyonnais

Au bord de la Saône, après les méandres terrestres d’une route presque secrète, cachée, se trouve un ancien haut lieu religieux des Bénédictins, un restaurant vieux de plus de 200 ans : l’Auberge de l’île Barbe. Ce  relais et châteaux, une des grandes Tables du Monde est le repère du chef jean-Christophe Ansanay Alex.chef ansanay alex 3

Né à Lyon en 1965, il effectue néanmoins son école hôtelière à Thonon, proche des terres familiales haut-savoyardes de Notre Dame de Bellecombe. Il enchaine alors les stages chez Million à Albertville, puis au Casino de Divonne comme assistant chef saucier. Il prendra même, au pied levé, le poste de chef de partie « entremets » au restaurant du Golf à Divonne.

Sensible à la fatalité, croyant au destin, Jean-christophe Ansanay Alex considère que le hasard dans son parcours n’existe pas. Encore moins la chance.

Ainsi après sa formation il intègre en 1983 le restaurant de Pierre Orsi à Lyon, ancien apprenti de Paul Bocuse. Cet étoilé travaille à l’ancienne avec le souci du détail, du « savoir-recevoir ». Il cuisinera pendant 1 an les fameux ravioles de foie gras, le homard façon Pierre Orsi ou encore le pigeon aux gousses, plats emblématiques de la maison.

Curieux il s’essaiera même à la pâtisserie chez le chocolatier Armand.

Après une expérience à Megève en palace, il décroche le poste de chef personnel de Christina Onassis. Une vie de cuisinier hors norme : Chaque mois 150 000€ de budget nourriture pour 2 convives seulement, des moyens immenses permettant l’expression des moindres caprices et désirs des Onassis. « Il fallait tout avoir dans le frigo » ! précise t’il.

Ainsi il réussit en plein mois de janvier à se fournir chez Fauchon, livré par jet et limousine, de 5 kilos d’asperges pour 2500 francs de l’époque…que Christina ne mangera pas en final.

Ces 10 ans d’expériences chez les plus grands façonnent l’imaginaire du chef et lui permettent alors d’exprimer librement sa création au sein du restaurant familiale, l’Auberge de l’Île Barbe. Il prend la relève de son père et impose sa cuisine : sobre, élégante, juste. Courant après l’étoile, il décroche le grâle en 1993.chef ansanay alex 1

Un accident de voiture freinera son ascension rapide. Il s’en sort, certes, mais avec une paralysie définitive du bras droit. Loin de l’abattre, il s’adapte. A défaut « d’être un virtuose avec un couteau », il s’impose d’être le meilleur, avec un fouet dans la réalisation des sauces, et dans la maitrise des cuissons.

Sublimant une carotte ou une pomme de terre au même titre qu’une truffe, Jean-christophe aime travailler ce qui est délicat à chaque saison, depuis 23 ans à l’Auberge. On compte notamment dans ses plats mythiques le velouté « comme un cappucino » vapeur de foie gras. chef ansanay alex 4

Il s’inspire également de ses souvenirs gustatifs d’enfance : le fameux pain d’épices grillé de sa marraine à Notre Dame de Bellecombe sur lequel coulait le beurre surmonté d’une couche de miel crémeux.

La 2ème étoile acquise il y a quelques années, et méritée, a dernièrement quitté son ciel, sans l’assombrir pour autant. Depuis peu il conjugue la responsabilité des cuisines de l’île Barbe avec le consulting pour la carte de l’Impérial Palace à Annecy. Comme un retour aux origines montagnardes.

Il a crée également une suite, espace cosy, pour un moment confidentiel, romantique ou business. Un espace moderne aux matières brutes avec plaids de fourrure, table en bois, canapés de cuir blanc, pierres, digne de l’architecte qu’il aurait aimé être si il n’avait pas exercé son art et ou l’on se sent comme à la maison. C’est là que le chef m’a reçu, fait découvrir son univers culinaire, et m’a livré ses confidences.chef ansanay alex 5

chef ansanay alex 6Sage et un brin philosophe il poursuit désormais ses multiples projets avec une devise empruntée à Gandhi : » il n’y a qu’une seule chose qui ne change pas, c’est que tout change tout le temps ».chef ansanay alex 2

 

 

Auberge de l’ïle Barbe

Place Notre Dame

Ile Barbe, 69009 Lyon

Tél. 04 78 83 99 49

http://www.aubergedelile.com/
Sources : Un immense merci à Jean-christophe Ansanay-Alex pour ce moment hors du temps, sa philosophie de vie et son humilité.

 

, , , , ,

3 Responses to Jean Christophe Ansanay-Alex, l’insulaire lyonnais

  1. Kotnisky 3 février 2016 at 16 h 42 min #

    Bonjour Monsieur Ansanay. Je m’appelle Edouard Kotnisky et ai travaillé chez votre Papa Jean-Louis, de juin à septembre 1978 dans votre Auberge de L’Ile avant de changer pour embaucher chez René et Fernand Leschelet aux Tilleuls, à Tassin- La demie- Lune. Vous deviez avoir environ une dizaine d’années.Je voulais simplement vous saluer et vous dire mon bon souvenir de cette saison à L’auberge de L’Ile.Cordialement. Edouard Kotnisky.

    • Cuisine et Vanity 8 février 2016 at 18 h 54 min #

      Bonsoir Monsieur,
      Je vais transmettre votre message au chef que je connais bien car sur ce blog il ne l’aura pas directement.
      Je lui donnerai aussi votre adresse mail pour réponse.
      Cordialement.

  2. Pascale Duret Besancon 7 juillet 2014 at 18 h 24 min #

    Le menu dégustation avec accord mets vins est exceptionnel .

Laissez un commentaire